Français

Dans la demeure paternelle, dans le Languedoc, la jeune Adèle était appelée la « fleur de paradis ». Elle fut l’épouse d’Alphonse de Toulouse-Lautrec et le suivi dans sa belle maison à Albi.

Elle fut la mère prévenante d’Henri Toulouse-Lautrec, le célèbre peintre.

Henri, malchanceux physiquement, peignit les personnages du cirque, des cafés chantants, des bordels… acrobates, danseuses, filles de joie.

Sa mère l’aima et en honora l’art. Elle supporta ses intempérances, sa débauche, la consommation démesurée d’absinthe et le protégea quand son esprit fut bouleversé par la folie.

Tomates à la Henri Toulouse-Lautrec

6 belles tomates

200 gr. de concombres hachés

300 gr. de queues de crevettes

Mayonnaise

Le peintre Henri Toulouse-Lautrec (1864 - 1901) fut aussi gastronome. Dans le recueil de recettes « L'art de la cuisine », écrit avec Maurice Joyant, il suggéra de nombreuses recettes de son invention.

Couper les tomates en deux, les peler, les parsemer de sel pour les égoutter. Après 10 minutes, mettre les tomates dans les plats ajouter le poivre, une couche de concombres hachés, une couche de queues de crevettes et recouvrir de mayonnaise.

Coquelet au vin

un jeune coq d'un an et demi

18 petits oignons frais

200 gr. de lard

50 gr. de beurre

1 cuillère de farine

trois quarts de litre de vin rouge

un demi-litre de bouillon

1 gousse d'ail

romarin, laurier, thym, sarriette

armagnac

sel et poivre

Couper le poulet en morceaux, le faire revenir dans le beurre, ajouter les oignons, le lard coupé en petits morceaux, l'ail et les herbes aromatiques.

Quand le poulet est rissolé, verser l'armagnac et faire flamber ; puis ajouter la farine et faire cuire encore pendant 5 minutes à feu doux.

Verser le vin, le bouillon et terminer la cuisson, puis placer la viande dans une autre casserole et la maintenir au chaud. Prendre le jus de cuisson et le mélanger avec le sang du coquelet dilué avec un peu de vin rouge. Mélanger, ajouter une pincée de poivre, filtrer puis verser la sauce sur les morceaux de viande.

Faire cuire encore cinq minutes à feu doux. Servir avec des croûtons de pain revenus dans le beurre.

Carottes et petits pois

1 kilo de carottes nouvelles

1 kilo de petits pois

100 gr. de beurre

sel, poivre

noix de muscade

2 jaunes d'œufs

1 cuillère de crème

3-4 cuillères de bouillon

Couper les carottes en petits morceaux, les faire cuire dans de l'eau bouillante, les égoutter et les faire revenir dans une poêle avec du beurre. Ajouter les petits pois, le sel, le poivre, la noix de muscade. Verser 3-4 cuillères de bouillon et garder sur le feu jusqu’à ce que soit bien cuit. Au moment de servir rajouter la crème et les jaunes d’œufs.

Macédoine de pêches et abricots

6 pêches pelées, coupées en quatre parties

6 abricots coupés en deux

500 gr. de sucre

2 verres d'eau

Cannelle

Mettre l'eau, le sucre et la cannelle dans une casserole. Faire bouillir pendant 10 minutes jusqu'à l'obtention d'un sirop épais, puis ajouter les pêches et les abricots. Couvrir et laisser macérer pendant une heure. Extraire les pêches et les abricots, les mettre dans un saladier, puis réduire le sirop resté dans la casserole. Quand le sirop est prêt, le verser sur les fruits. Servir tiède ou froid.