Portal Français    100 mots du trésor FR

invia mail   

La Provence

La Provenza

di Agnes Dijaux

Français

La Provence est une ancienne province conquise par les romains en 58 av. J. C. à la frontière avec l’Italie et la méditerranée. Sa littérature importante a contribué à en faire une terre de chaleur, d’amour et de traditions, connue en particulier grâce aux œuvres de Frédéric Mistral (Prix Nobel de la littérature en 1904) de Jean Giono avec ses ouvrages sur le monde paysan, d’Alphonse Daudet avec ses fameuses Lettres de mon moulin ou de Marcel Pagnol avec ses Souvenirs d’enfance. Chaque année des millions de personnes choisissent la Provence comme lieu de vacances pour son art de vivre, ses traditions et sa cuisine (anchoïade, aïoli, bouillabaisse...)

Le provençal est une langue (faisant partie de l’occitan) historiquement parlée au sud, appelée vivaro-alpin ou gavot plus au nord mais connue comme provençal-alpin. Le provençal-alpin et le français sont parlés jusqu’à Gravere qui représente la frontière linguistique. Le provençal est reconnu « sérieusement en danger » par l’Atlas des langues en péril édité par l’UNESCO.  

italiano

La Provenza è una antica provincia conquistata dai romani nel 58 A.C. alla frontiera tra Italia e mediterraneo. L’importante letteratura prodotta ha contribuito a farne una terra di calore, amore e tradizioni, conosciuta in particolare grazie alle opere di Frederic Mistral (Premio Nobel della letteratura nel 1904), Jean Giono con i suoi lavori sul mondo contadino, Alphonse Daudet con le sue famose Lettere dal mulino o Marcel Pagnol con i suoi Ricordi d’infanzia. Ogni anno, milioni di persone scelgono la Provenza come luogo di vacanza per l’aria che si respira, per le sue tradizioni e la sua cucina (anchoïade, aïoli, bouillabaisse...).

Il Provenzale è una lingua (parte dell’occitano) parlata al sud, ma chiamato il vivaro-alpin o gavo al nord e infine riconosciuto come provenzale alpino. Il provenzale alpino e il francese sono parlati fino a Gravere, confine linguistico. Il provenzale è stato riconosciuto come lingua “seriamente in pericolo” nell’Atlante delle lingue del mondo a rischio, promosso dall’UNESCO.